Retour sur Octobre Rose

Retour sur Octobre Rose : Bonne mobilisation à l’occasion de notre Semaine Rose : Tous unis contre le cancer du sein ! 🚺

Vous avez répondu présent, pour Octobre Rose, comme toujours : du Rose, du Rose et encore du Rose. Beaucoup d’imagination et surtout de la Bonne Humeur. 😀

Merci à vous tous pour vos dons, nous avons récolté 1 300€ pour la cagnotte d’Octobre Rose. Cette cagnotte a été reversé à l’Institut de Cancérologie de l’Ouest.

Octobre Rose Saumur

Témoignage d’une Maman face au Cancer du sein de sa fille.

Cette lutte me tient énormément à cœur, puisque malheureusement ma fille en a été victime, il y a quelques années. Octobre Rose est un bon moment pour informer, échanger, témoigner.

Ce soir de Mai où la nouvelle est tombée, a été pour toute la famille un séisme ! Incompréhension, douleur, dénis, colère…….. Pourquoi elle, si jeune, si pleine de vie, pourquoi pas moi ?

Puis tout s’est enchainé très vite, rendez-vous médicaux, visites spécialistes… On est pris dans un tourbillon que l’on ne maitrise pas, que l’on ne comprend pas toujours, mais nous c’était plus simple puisque Léa était à cette période, interne en Gynéco ! Alors j’imagine bien le désarroi des femmes qui viennent d’apprendre cette terrible nouvelle.

Et puis on lui a parlé de PMA, et oui pour combattre ce cancer, il fallait passer par la chimiothérapie ! Ce protocole qui fait si peur, qui détruit la tumeur mais qui fait d’autres dégâts sur le corps. Et quand on est une jeune femme de 27 ans, c’est sa vie de Maman qui est en jeu.

Dès le début de cet enfer, la famille, les amis se sont mobilisés autour d’elle, une vraie chaine de solidarité, d’amour s’est mise en place. A aucun moment, elle n’a été seule.

Toutes les séances de chimio, elle a été accompagnée par ses amis, sa famille, qui ont redoublé d’imagination pour que ces moments soient les moins difficiles possibles, les plus supportables. Il y a eu des jeux, des déguisements, des concours, de l’humour et aussi quelques fous rires… Beaucoup de monde, un peu de bruit, mais de la vie ! Tout le monde s’est relayé pour le pendant, l’après, les week ends etc… Cette présence, ce soutien, ces discussions, cette écoute ont été très important, primordial, pour sa guérison et aussi pour nous.

Elle a été tellement courageuse, tellement combative, parcours du vélo Vintage avec ses amis 4 jours après une chimio, spectacle de danse, voyage en famille entre la fin de la chimiothérapie et l’opération tant redoutée, toujours un objectif pour pouvoir avancer !

Puis il y a eu l’annonce de la mastectomie inévitable, de la nature de ce cancer, un génétique BRCA 1 ! Génétique, c’est-à-dire que c’est un de nous, ses parents, qui lui ont donné ce gène, qui l’a rendu malade ! L’horreur, la culpabilité encore plus forte. Alors examens pour toute la famille proche et c’est moi, la porteuse de ce gène, je l’ai donné à deux de mes filles ! Pour une Maman, c’est terrible de vivre avec ça, la culpabilité est immense. Comment peut-on faire mal à ceux qu’on aime le plus ? D’autant plus terrible, que j’ai fini par apprendre que ma propre mère était au courant de ce problème dans notre famille, mais qu’elle n’a rien dit, même lorsqu’elle a su pour Léa ? On ne parle pas de ces choses-là, parce que c’est encore pour certain une honte d’avoir un cancer du sein ???????

La présence de la famille, des amis est tellement importante dans ces moments-là, de se sentir soutenu, de pouvoir parler, de pouvoir pleurer est primordiale pour pouvoir rebondir, continuer à se battre. Le Gulf Stream, à l’époque j’étais une adhérente, a été pour moi pendant toute cette tempête un refuge, un Avre de paix, où j’ai pu recharger les batteries, reprendre des forces pour soutenir ma fille. Je ne remercierais jamais assez l’équipe du Gulf Stream qui a été présent pour moi, pendant ces moments terribles.

Après la Mastectomie, il y a eu encore les séances de Radiothérapie, les examens ont rythmé les différents protocoles. L’attente, la peur du résultat, l’épée de Damoclès au-dessus de sa tête, puis enfin des bonnes nouvelles. C’était fini, elle a combattu ce cancer, elle allait pouvoir reprendre sa vie.

Pour ma part, après toute cette épreuve, j’ai décidé de prendre cette maladie en main, de prendre de l’avance sur ce cancer qui pourrait ou non me rattraper. J’ai fait le choix de subir une mastectomie bilatérale et de me faire enlever les ovaires, pour ne pas déjà, subir cette maladie, pour ne pas faire subir de nouveau à ma famille, ces moments terribles.

Ce témoignage pour que toutes les femmes atteintes de ce mal, sachent qu’il ne faut pas rester seule avec son cancer. Il ne faut pas hésiter à en parler avec les personnes qui sont passées par là, qui connaissent les différents moments, ce que vous pouvez ressentir, ce que vous pouvez vous poser comme questions. Il faut saisir l’aide que votre entourage veut vous donner. Pour eux aussi, ce n’est pas simple, la souffrance est toujours présente, en général, ils ne savent pas comment aider. Il se sent dépourvu, désarmé, impuissant, alors c’est aussi à la malade de leur donner la possibilité de les aider.

Avec du recul, lorsque l’on reparle de cette difficile épreuve, lorsque l’on regarde les photos, il en ressort quand même beaucoup de bons moments où il y a eu de l’humour, des fous rires, des très belles rencontres !

Léa a rencontré son mari après toutes ces épreuves et va être Maman en début d’année prochaine ! Quelle belle revanche sur la vie !

C’est le plus beau des messages que l’on peut donner. Il ne faut jamais perdre espoir, malgré les épreuves La Vie est Belle et il faut se battre pour elle ! Quand on a la santé, on doit relativiser, voir le côté positif de chaque expérience, chaque épreuve. Chacune d’elles nous fait grandir.

Je veux être présente au Gulf Stream et ailleurs pour toutes les femmes qui auraient envie, besoin de parler, pour celles qui n’osent pas.

Amicalement.

Pascale